Aller au menu

Naïssam Jalal & Rhythms Of Resistance

Naïssam Jalal (flute, nay, compositions),
Mehdi Chaïb (sax tenor et soprano, percussions),
Karsten Hochapfel (guitare, violoncelle),
Zacharie Abraham (contrebasse)
Arnaud Dolmen (batterie).

 

En 2011, Naïssam Jalal fonde le très cosmopolite ensemble « Rhythms of Resistance » avec quatre musiciens talentueux.

Une multiplicité d’apports et d’influx conjugue passionnément les influences, les registres, et fascine. Le sens du rythme, la plénitude de l’élan et des improvisations où se retissent les liens entre jazz et musique savante, musique européenne, musique orientale, sont l’occasion d’autant de traversées du miroir entre les champs esthétiques.

Ces « Rhythms of Resistance » nous rappellent alors qu’en dehors de tout logo ou slogan, résister est une idée éternellement neuve, salubre et salutaire, qui refuse les formatages du sensible.

Fabien Barontini

 

Naïssam Jalal & Rhythms of Resistance se distingue d’emblée des formations de jazz habituelles par sa structure interne, qui substitue à la répartition pyramidale (le band leader suivi par ses acolytes) une ligne de front où chacun prend des risques à part égale. A partir des compositions de Naïssam Jalal, chaque individualité participe au développement d’un discours musical unique.

Louis Julien Nicolaou

 
 

Naïssam Jalal & Rhythms Of Resistance

En concert

Naïssam Jalal & Rhythms Of Resistance

  • Festival Jazzdor - Bischwiller (France) 2016
  • Festival Musicfest - Bremen (Allemagne) 2016
  • Festival Tanjazz - Tanger (Maroc) 2016
  • Festival Paris Quartier d'été - Paris (France) 2016
  • Festival Jazzdor - Berlin (Allemagne) 2016
  • Festival Jazz à la Villette - Paris (France) 2015
  • Café de la danse - Paris (France) 2015
  • Festival Banlieue Bleue - Tremblay en France (France) 2015
  • Festival Sons d'hiver - Rungis (France) 2014
  • Festival les gouts de Gand - Gand (Belgique) 2012
 

Musique

Enregistrer Enregistrer Enregistrer Enregistrer

Almot Wala Alamazala

Naïssam Jalal & Rhythms Of Resistance

Nouvel album
pochette-almot-jpeg
Obtenir cet album

« Un album admirable et éblouissant » – Jazz Mag ****

 

« Nimbée de mystère et de poésie, Almot wala Almazala est un disque d’athmosphères et d’émotions, porté par un lyrisme inédit » – Télérama ffff 

 

« Habité d’une profondeur spirituelle et d’une intensité captivante, Almot wala Almazala dessine un parcours fluide vif de feu et d’esprit. Bouleversant ! » – Jazz News

 

« Naïssam Jalal, en colère, meurtrie, abasourdie, horrifiée ou concentrée sur le souvenir d’une culture aujourd’hui dévastée, sa musique apparaît comme une projection directe de son âme, une peinture à vif des sentiments qui l’animent. » – Les inrocks

 

« Enracinée dans les tradition orientales, Naïssam Jalal évolue en liberté dans les interstices du jazz et des musiques improvisées, avec la précision d’une personnalité exigeante en tout. Sa musique est instrumentale mais son discours est limpide. » – Kalakuta

Novembre 2016 - Les Couleurs Du Son

Osloob Hayati

Naïssam Jalal & Rhythms Of Resistance

Premier album
osllob-hayati
Obtenir cet album

« Avec son nouvel opus Osloob Hayati « Ma façon de vivre », la flûtiste franço-syrienne révolutionne les frontières du jazz en proposant son style nomade avec son quintette Rythms of Resistance. Un voyage sans frontière dont l’objectif est d’ouvrir les esprits. »

RFI

 

« Naïssam Jalal signe un abum qui se distingue par la force de sa facture musicale et de son propos. Par son souffle fertile, elle relie avec magnificence maqams, gammes pentatoniques d’Afrique, improvisation jazz et technique du beatbox inventé par le rap afro américain. »

l’Humanité

 

« Avec ce premier album sous son nom, Naïssam Jalal signe un coup de maître, tant son album conviendra à la fois aux amateurs de musiques traditionnelles et à ceux qui aiment à les mâtiner. Entre deux mondes, entre deux musiques, dans cette intervalle, cette syncope où tout est possible et tout se créé. »

Sun Ship

Mars 2015 Les Couleurs Du Son

 

Presse

RFI (Lydie Mushamalirwa)

" La flutiste et compositrice franco-syrienne souffle les rythmes infinis de sa résistance, autant musicale que politique. Artiste talent RFI, Naissam Jalal fait danser, rire, chanter, groover, crier ou même sangloter ses flutes, dans lesquelles elle insuffle tous les vents : ceux  de sa quête de justice et de liberté, ceux de ses  voyages et de ses rencontres, notamment  avec Cheikh Tidiane Seck, Fathi Salama ou encore le rappeur palestinien Osloob. Son langage est libre, d’une finesse rare et d’une profondeur nomade. Il se réinvente au contact de ses musiciens et de son public, à chaque concert."

Radio Nova (Rémy Kolpa Kopoul)

"Naïssam Jalal, lady flûte on the groove, a quadrillé le Moyen Orient, mais c’est sur les scènes parisiennes qu’elle s’est fait connaître (et apprécier), groovant avec sa flûte dans les galaxies jazz, orient et afro, où elle excelle. Une entreprenante et intrépide soliste, avec un groupe de jeunes loups du jazz et bien plus..."

Jazz News (Francisco Cruz)

"La résistance invoquée par Naïssam Jalal est actuelle, elle se joue dans le patio de nos maisons planétaires et hyper connectées. Chant de tolérance, sa musique – engagée, belle, courageuse, improvisée – sonne comme un rempart contre le fanatisme religieux et le repli sécuritaire qui déchirent notre quotidien."

L'Humanité (Fara C)

"Naïssam Jalal signe un abum qui se distingue par la force de sa facture musicale et de son propos. Par son souffle fertile, elle relie avec magnificence maqams, gammes pentatoniques d'Afrique, improvisation jazz et technique du beatbox inventé par le rap afro américain."

Télérama (Anne Berthod)

"Parisienne d'origine syrienne, la flûtiste Naïssam Jalal a fondé son quintet en 2011, au début des révoltes arabes : par cette union cosmopolite (cinq nationalités) et composite, elle entendait riposter à la tentation des replis identitaires. Rebelle aux assauts virtuoses auxquels se prêtaient sa flûte traversière et sa flûte nay, cette grooveuse, préfère les ruptures de rythme, les thèmes effleurés et le suspense de l'improvisation."

Jazz Mag (Stéphane Olivier)

"La jeune flutiste d'origine syrienne Naïssam Jalal n'est jamais plus impressionnante qu'à la tête de son propre ensemble, le cosmopolite Rhythms of Resistance. Conjuguant en un style unique et flamboyant des modes de jeu relevant des traditions orientales ancestrales à un vocabulaire empruntés aux grands musiciens de jazz, Naïssam invente une musique à son image : métissée et combative, qui fusionne des compositions d'une grande richesse mélodique, groove ondoyants, harmonies précieuses renvoyant aux musiques du Moyen- Orient et certain lyrisme modal évoquant tour à tour la musique nomade de Don Cherry et le jazz mystique obsessionnel de John Coltrane."

RFI (Daniel Lieuze)

"Avec son nouvel opus Osloob Hayati « Ma façon de vivre », la flûtiste franço-syrienne révolutionne les frontières du jazz en proposant son style nomade avec son quintette Rythms of Resistance. Composé de huit morceaux instrumentaux, ce deuxième opus offre un répertoire où se retissent les liens entre jazz et musique savante, musique européenne et musique orientale. Un voyage sans frontière dont l’objectif est d’ouvrir les esprits."

Citizen jazz (Antonin Lambert)

"C’est dangereux, tout de même, le jeu du syncrétisme. Nombreux sont ceux qui invitent rythmiques et modules aux influences orientales dans leurs compositions et n’obtiennent qu’un résultat orientaliste de bon aloi. Ici au contraire, les traversées entre les différents champs esthétiques élèvent l’ensemble. La flûte de Naïssam Jalal est franche, on reconnaît sa sincérité quelque soit l’intensité du jeu engagé. "

Les Inrocks (Louis Julien Nicolaou)

"Concentré de beauté grave, de sensibilité écorchée et d’invention mélodique qui vous donne l’impression d’être soulevé par une humanité forte et généreuse, magie rare qui scelle les grands disques."

Sun Ship (Franpi Barriaux)

"Avec ce premier album sous son nom, Naïssam Jalal signe un coup de maître, tant son album conviendra à la fois aux amateurs de musiques traditionnelles et à ceux qui aiment à les mâtiner. Entre deux mondes, entre deux musiques, dans cette intervalle, cette syncope où tout est possible et tout se créé."

Blogfoolk (Ciro de Rosa)

"Un disco che è specchio di un’identità plurale. Parigina nata da genitori siriani, la trentenne Naïssam Jalal è donna sensibile e determinata, in bilico tra più mondi."

Recevez les infos

Recevez l'actualité de Naissam Jalal